Bilan saison 2014: les courses Ufolep

Alors que la trêve hivernale se profile à l’horizon, voici venu le temps de faire quelques bilans de la saison écoulée.
Globalement, une saison qui restera assez décevante. Mais j’y reviendrais plus tard dans un article dédié, car on va d’abord voir ce qu’il en a été de la saison en Ufolep.

Au moment du lancement de la saison début mars, l’objectif était la montée en première catégorie, et pourquoi pas une gagne. Au vu de ma saison précédente en troisième catégorie (j’avais fini la plupart des courses dans le top 5, en échappée) et de ma première course en 2 en fin de saison (une place de 5), cela semblait plus que jouable, d’autant plus que j’attaquais seulement ma deuxième année de compétition et que je pouvais donc espérer une bonne progression.

Le début de saison se déroulait comme prévu, avec 2 places de 5 sur les deux premières courses, de manière assez différentes. Ainsi lors de la course d’ouverture (groupée avec les catés 1, comme sur la plupart des courses de la saison), je prend sans forcer la place de 5 au sprint.

Sur la suivante je me fait dans un premier temps piégé en loupant une échappée qui s’apparente quasiment à une cassure du peloton. Après avoir laissé filer pour la course d’équipe, je vais revenir seul (puis en trio) sur la première moitié du peloton, attaquer, avant de prendre la 5e place au sprint…

A ce moment de la saison, la montée en première caté est envisageable en 2 à 3 mois en cumulant les places de 5 ( je ne sais pas faire mieux…).

Pourtant, le reste de la saison va être un vrai calvaire, où je vais passer plus de temps à m’accrocher dans les roues qu’à attaquer. Je ne finirai aucune course en échappée!

Même sur les 2 courses vallonnées de la saison, je ne pourrais faire mieux que 5e, étant incapable de garder sur le plat l’avance que j’arrive à prendre dans les montées. A chaque fois, cela se finit au sprint en petit comité.

Petite consolation en fin de saison, où je prend une place de 3 au sprint (sur un faux plat montant), mon seul vrai podium de l’année (l’autre étant acquis sur une course avec peu de partants).

J’ai pas compris ce qu’il c’est passé sur cette saison. Je paye sans doute le manque d’intensités lors de mes entraînements (chose qui a changé en fin de saison avec le capteur de puissance), mais le niveau en 2 m’a semblé quand même assez costaud (sauf en bosses, malheureusement trop rares).

Et encore quand je parle de bosse il s’agit de montée de plus de 5 minutes, car quand je vois une course où il faut sortir 500 watts (600 watts étalons) sur un taquet de 40 sec pour seulement accrocher le paquet 1/2 en Ufolep, je me dis qu’il y a un hic quelque part…

J’ai peut être aussi eu une vision faussée de la compétition l’an dernier en 3, où je faisais ce que je voulais ou presque: et oui, une compétition est censée être difficile…

Au final malgré ce bilan limite désastreux, et à force de placettes et de régularité, je manque de peu la montée en première caté (24 points sur 30).

Je finis même 4e du classement annuel de la catégorie, maigre consolation…

Au total 13 courses Ufolep (plus un chrono par équipe), deux places de 3, une place de 4 (non comptabilisé car moins de 10 partants…) et quatre places de 5.

J’espère vivre une meilleure saison l’an prochain, car je serais fortement déçu de stagner après seulement 2 ans de compétition. Je vais tout faire pour, avec le capteur de puissance et probablement un suivi par un coach (comme pour ma première année, finalement ce n’était peut être pas une si bonne idée de reprendre en main la gestion de mon entrainement…).

Mais pour l’instant je n’ai pas encore décidé si je reprenais ou pas une licence ufolep (licence très chère, trop peu de monde au départ, toujours les mêmes, ce qui donne des courses peu intéressantes…mais il est vrai un calendrier bien fourni)

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *