Course du week end de Pâques 1/2

Samedi: Course Ufolep à Saint Philibert

Beaucoup de vent au départ, circuit très plat, et derniers kilomètres sur une route étroite: autant dire pas une course pour moi.

De toute manière l’objectif au départ est de simplement faire un peu de rythme, puisque le surlendemain pour le lundi de Pâques aura lieu la course de Pouillenay, qui fait partie des courses intéressantes de la saison, tout comme Curtil, Lantenay, la Morvandelle…

Les sensations ne sont pas vraiment bonnes lors de l’échauffement, et c’est le cas depuis quelques semaines: je suis à la recherche de mes bonnes sensations de l’an dernier…

Le départ donné, je me laisse glisser en queue de paquet, et comme je remarque que le rythme du peloton est lent (vent de face oblige), je me lance le défi de boucler la course en endurance ^^.

J’ai tout de même tenté une petite attaque, mais rien à faire les jambes ne sont pas bonnes (j’ai l’impression de m’asphyxier rapidement) et je vais me contenter de roulotter en queue de paquet.

Comme prévu le final sur la route étroite ne me permet pas de remonter pour le sprint, et je finis dans le ventre mou du peloton. J’ai encore une fois été oublié du classement, ça commence à devenir une habitude!

Non pas qu’une 15e place ait une quelconque importance, mais ça me donne l’impression bizarre d’avoir couru pour rien.

Au final avec un peu moins de 37 km/h de moyenne cela donne la course la plus lente de la saison pour un circuit plat, mais chose intéressante j’ai bouclé celle ci à 148 bpm de moyenne (un peu moins de 75% de fcmx) !!!

Si on m’avait dit ça il y a deux ans, je n’y aurais jamais cru! Après, vu mes sensations du moment, est-ce un signe d’une très bonne adaptation à l’effort, d’un organisme fatigué voire, pire, d’une baisse des différents seuils dû à un manque de rythme à l’entrainement…?

Pour le contexte de cette photo, c’est lié à une anecdote récurrente sur les courses et qui me fait toujours sourire. Le gars venait de louper une prise de bidon (avec un bidon qui vient finir sa course au milieu du paquet…), sachant que l’on a couru par 13 degrés et pendant moins de 2 heures. Cherchez l’erreur :D

On va pas me faire croire que l’on a besoin de plus d’un bidon (allez, 2 tout au plus) sur ce genre de course et avec cette météo, si ce n’est pour jouer au coureur et mimer les pros…

Bref au final un petit goût amer après la course, car je sens que je vais prendre du retard pour mon accession en première caté (seulement 9 points sur 30 en presque deux mois de course).

Vidéo de la course:

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *