Un ptit tour au soleil, journée 1

Finalement contrairement à ce que je disais dans mon précédent article, devant les prévisions météo j’ai fini par craquer et me voila à présent dans le sud de la France, plus précisément à Avignon, sur les routes de mes premières années de vélo!

Un peu ça va, mais là c’est trop: depuis la mi novembre ce n’est que pluie, neige, verglas, et ma dernière sortie sur le sec remonte à il y a un mois et demi. Je pensais que le plus pénible était passé, mais voila que les prévisions météo sur la bourgogne pour les 10 prochains jours annoncent encore des températures négatives ainsi que neige et pluie!

J’ai donc décidé de venir passer une petite semaine sur mes anciennes routes d’entrainement. Ce sera en plus l’occasion de mettre des chiffres sur les bosses que je faisais alors, ainsi que pourquoi pas rafler quelques KOM Stava.

Première sortie sous le soleil et le vent

Première après midi aujourd’hui, et alors que j’avais quitté ma ville sous une averse de grêle par 4°, me voilà à Avignon sous 17°, quasiment en t shirt et lunettes de soleil!

J’ai donc bien fait d’amener toutes mes affaires d’été car pour ma première sortie de mise en jambe ce sera cuissard court, et maillot court sur un sous vêtement technique long.

Il y a pas mal de vent, mais bizarrement je ne le sens pas trop sur le vélo. Ça me confirme mes impressions d’alors: il y a certes énormément de vent sur la région, mais par je ne sais quel miracle, il semble bien moins gênant qu’à Bruxelles ou en Côte d’or.

Au menu du jour, la petite bosse de Frigolet, que je faisais régulièrement il y a une quinzaine d’année. Ça fait bizarre de revenir poser ses pneus ici! A l’époque, pas de compteur GPS, donc mes anciennes références sont assez floues, mais je pense être monté bien plus vite qu’alors. Dans la foulée je chope les 2 KOM que j’avais en vue.

Les sensations sont énormes malgré les 4 heures de voitures de la journée. Est-ce du à la température printanière, au fait d’être en tenue estivale? J’ai l’impression d’être surpuissant, même si la moyenne le reflète peu (je me suis perdu sur le retour en zone industrielle) et que le cardio a déconné à la hausse.

Mais à un moment j’étais autour de 29.4 de moyenne à moins de 150 bpm (sans doute 145 en réalité), c’est à dire pas très loin de mes meilleures perfs Bruxelloises (sachant qu’il y avait 200 m de D+ pour une trentaine de km, donc loin d’être aussi plat qu’à Bruxelles).

Au final une sortie très encourageante, mais un peu frustrante car seulement 40 bornes à cause de la nuit tombante.

Suite du programme.

Bon faut pas rêver, les températures vont vite rechuter d’après la météo, autour de 7°. Le soleil devrait toujours être présent malgré quelques averses, avec 2 journées fortement venteuse de prévues.

Pas vraiment le climat idéal pour un stage au soleil, mais toujours mieux que les 0°c et verglas/neige que va connaitre la côte d’or et une bonne partie de la France dans les jours qui viennent!

Sportivement parlant, je vais tenter de faire du vélo tous les jours, en mode fartlek, mais en essayant de caser des séances PMA (pas évident sur route et sans capteur de puissance) pour ne pas trop perdre le fil de mon programme d’entrainement. Surtout, je vais essayer de faire le tour des KOM de la région, avec quelques bosses spécialement en vue:

  • Le col de Murs: c’était un gros morceau à l’époque, et en regardant sur Strava c’est quand même une dizaine de bornes à 4%! Avec plus de 400m de D+, ce devrait devenir ma plus grosse ascension depuis ma reprise du vélo. Pour le KOM, aucune chance, pas mal de cadors sont déja passés ici, et un top 20/25 (sur 97) serait déjà une très bonne satisfaction
  • Même topo pour le Val d’Enfer (ou j’irais voir passer les coureurs du Tour Med vendredi lors de la 3e étape) et la montée des Alpilles. Avec 24 ou 25 de moyenne pour ces KOM sur du 4% et plus de 4km, c’est encore largement inaccessible pour moi.
  • Montée de la Roque sur Pernes. Encore un classique de mes jeunes années. Étonnamment peu de monde sur Strava, le KOM devrait être accessible.

Il y a l’air d’avoir quelques pépites sur Strava (quelques vrais cols vers St Saturnin les Apts), je verrais en fonction de mes sensations sur le col de Murs déjà…

Au niveau kilométrage je vise les 70 à 80 bornes par jours, soit 400 à 500 km sur la durée de mon ‘stage’, ce qui devrait me permettre d’exploser ma courbe de niveau et donc de progresser sensiblement. Malheureusement je n’ai pas le plugin installé sur le portable, donc je ne verrais ça qu’au retour.
Idem pour le poids, j’espère passer sous les 60 kg à mon retour.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *