Une semaine un peu folle… et premiers points Ufolep (partie 1)

Cette semaine avait commencé de la meilleure des manières avec une sortie de récup sous un temps agréable, avant de virer au cauchemar avec un sale rhume qui m’a obligé à laissé le vélo de côté pendant plusieurs jours. Le tout se terminant par une bonne perf en course!

Ce lundi 4 mars, je profite donc du temps presque idéal (une dizaine de degrés, un peu de soleil et de vent) pour faire une courte sortie de récup. Au final 35 bornes, 368m de D+, 27 km/h et 130 watts pour 135 bpm. Des chiffres pas mal du tout pour la saison.
Chose intéressante, j’ai pu monter la côte de Suze en endurance (153 bpm) à 15.4km/h, soit 198 watts. Ça fait un joli ratio bpm/watts, et ça me confirme qu’en termes de watts lissés (NP), je dois pouvoir taquiner les 200 watts sur mes sorties d’endurance rythmées (contre 150 à 170 watts bruts tels que calculés par Strava).

Comme prévu le temps se gâte du fil des jours, aussi mercredi je me fait une session ‘hardcore’ de home-trainer. Après avoir téléchargé quelques reportages pour rendre la session moins pénible, me voila parti pour…2 heures et demi de home trainer! Soit, et de loin, ma plus longue séance de vélo fixe.
Au programme: 10 minutes au seuil, 10 fois une minute à 90% PMA, 3 fois 15 minutes à SV1 (passage chiant!) et enfin 4 fois 6 minutes de force. J’en profite pour faire une tentative de puissance max, à 557 watts, ce qui est bien au delà des mes premières tentatives, mais encore largement ridicule. Surtout qu’en watts réels, on doit être à peine à 460 watts. Cela explique pourquoi je ne vaut rien au sprint.
A noter aussi que depuis quelques temps, j’essaie de jouer sur plusieurs facteurs lors de mes séances HT, notamment en réglant la force de celui ci (appelé ‘dénivelé’ sur le Tacx).
Je constate comme beaucoup que 250 watts en ‘+7’ est bien plus dur que 250 en ‘0’. Car en effet pour obtenir des valeurs de watts cohérentes, la vitesse doit rester autour de 30/35 km/h sur le Tacx Flow. Quand je fais mes séances de PMA, je taquine parfois les 50/60 km/h, une vitesse complètement irréelle forcément associée à des watts un peu farfelus.
Pourtant la PMA que je trouve en passant via la formule ‘0.85*Pflow-15’ me semble correspondre à mes valeurs terrains… A creuser donc…

Jeudi, je me réveille complètement malade, nez qui coule, yeux qui pleurent, petite fièvre, gorge bouchée: un gros rhume comme cela ne m’était plus arrivé depuis au moins un an, puisque jamais depuis je n’avais dû interrompre mes entraînements à cause d’un soucis de santé.
Rageant car les jambes sont bonnes malgré la séance de HT de la veille.
Cette longue séance d’hier dans le grenier a du me causer un choc thermique, pourtant y il faisait une bonne dizaine de degrés. Or j’avais déjà fait des sessions par zéro degrés ou presque sans soucis.

Vendredi, c’est encore pire, c’est la grosse crève. Idem samedi. A cette crève s’ajoute la déprime de ne pas pouvoir aller s’entraîner alors que j’en aurais bien besoin maintenant que la saison est lancée. Autre coup au moral, alors que ma perte de poids s’affirme de jour en jour, je prend 1 kg quasi du jour au lendemain, sans comprendre pourquoi (pas de repas lourds la veille). Je repasse au dessus des 60 kg…
L’idée de manquer la deuxième course de la saison me fait bouillir… Ce serait véritablement un coup d’arrêt. Une sorte de malédiction des débuts de saison, car lors de ma première saison Ufolep en 2001, j’ai loupé la première course à cause d’un retard dans la délivrance de ma licence, et lors des 2 ou 3 courses suivantes j’ai eu des soucis mécaniques qui m’ont lâcher ou abandonner.
Je ne perd pas espoir d’une rémission miraculeuse dans la nuit de samedi à dimanche. La course étant prévue l’après midi, cela me laissera un peu de temps pour voir ce qu’il en est.
Au réveil c’est bof, certes la fièvre est en partie retombée et les symptômes quelques peu atténués, mais je suis toujours dans un sale état.
Je décide malgré tout d’aller faire la course, quitte à me faire larguer et finir avec le peloton des GS. Idée jusqu’au-boutiste, stupide et un peu folle, mais qui va payer…
(à suivre ^^)

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *