Course Ufolep de Lamarche sur Saone

Retour à la compétition ce week end, avec un premier dossard depuis la cyclo la Chiappucci de début juin.

Pas trop le moral ni la motivation ces derniers temps: le calendrier de course est devenu presque inexistant, les sensations pas top, mon poids de forme envolé… parfois je me demande pourquoi est ce que je m’acharne encore à faire du vélo. Bref, voila le décor planté!

Au départ de cette course Ufolep en catégorie 2, je ne le sens pas du tout, au point que j’hésite à rebrousser chemin. Il faut dire que j’ai un peu perdu l’habitude de courir, surtout en Ufolep où ma dernière course remonte à Lantenay début mai.

Le circuit du jour est relativement vallonée (environ 92 m de D+ pour 10 km), avec des petites routes défoncées, des petits coups de cul à passer en force et un talus de 500 m à 5%

La pluie (très forte par intervalles) qui va nous accompagner quasiment du début à la fin, et le départ une nouvelle fois donné groupé avec les premières catés, n’est pas fait pour rebooster le mental.

Cela démarre vite avec un peloton relativement conséquent d’une petite cinquantaine de coureurs. Et d’entrée, cela explose de partout, avec plein de coureurs éparpillés sur la chaussée. J’en fait parti, et je vais devoir me taper un petit contre la montre pour raccrocher le paquet.


Grosse averse…


J’arrive à me replacer un peu à l’avant du peloton, et très rapidement (comme cela est habituel avec les 1eres caté), le bon coup part: 4 ou 5 gars avec un ou deux 2eme caté. En fait, la course sera assez illisible comme d’hab: impossible de savoir qui est devant ni quel est l’écart.

Quelque mètres devant le paquet, je m’en étais même pas aperçu…


Je me base en parti sur le reportage photo disponible sur le site ufolep 21 (merci à eux pour les photos).

Je vais faire la course en tête, prenant de bon relais et assurant un tempo minimal. Mais à chaque passage dans le coup de cul, je vais être à fond dans la roue du paquet, souvent incapable de suivre les meilleurs, qui m’impressionnent par leurs attaques. Grosse déception, même si de temps en temps je serais dans la bonne cassure au sommet…

Au bout d’un moment j’ai envie de souffler et me relève pour voir ce qu’il en est du peloton: grosse surprise car nous ne sommes plus qu’une grosse dizaine (mais presque que des 2eme catés, ce qui n’est pas pour m’arranger)! La météo du jour a vraiment fait du dégât…

Dans le dernier tiers de course on re-aperçoit la voiture ouvreuse avec un petit paquet pas loin devant! Comme on a aucune info, on en déduit qu’il s’agit d’un deuxième groupe d’échappés (que je n’aurais pas vu partir??), car il parait improbable que l’on puisse revenir sur les échappées!


Le deuxième groupe qui navigue une minute devant nous


En fait en regardant les photos, on constate qu’il y a bien eu deux groupes: le premier qui part d’entrée (5 gars), et le deuxième (5 gars dont un 2e caté) que je n’ai pas vu partir (!).

Le premier groupe va nous mettre environ 3 minutes dans la vue, mais le deuxième paquet ne finira qu’une minute devant nous, on aurait donc vu revenir si la course avait été plus limpide.

Le fait de mélanger les 2 catégories donne un gros bordel. A titre perso, j’ai plus trop envie de me battre quand je sais que tous les meilleurs sont devant. Mais savoir qu’on courait tout de même pour la place de 2 dans notre catégorie aurait été un coup de boost bien utile!

Bref, je prend tout de même la 8eme place, ce qui par rapport au nombre de partants est pas si mal. Mais vu le nombre d’arrivants, c’est très très médiocre.


A l’arrivée, 8e en deuxième caté


Sur le coup j’ai été très déçu, mais finalement en constatant les écarts sur le reportage photo, et en considérant que je perd le top 5 sur le dernier virage en descente (que j’ai passé à l’arrêt, me faisant dépasser de toute part), c’est pas si mal que ça finalement pour une ‘reprise’ des courses.

L’alerte principale reste mon manque de giclette en bosse, j’ai vraiment peiné dans les petits coups de culs…

Trace GPS Strava:

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *