Chrono de Clessé 2015 ( Souvenir Daniel Fargeot)

Ce samedi 17 octobre, rendez vous à Clessé dans le 71 pour le dernier chrono ‘plat’ de la saison. Je met des guillemets car le circuit est loin d’être roulant, avec de beaux faux plats dont une arrivée en côte.

Ce souvenir Daniel Fargeot propose un circuit (à peu près) identique chaque année, mais le départ est organisé à tour de rôle par les communes traversées par le parcours (l’an denier c’était à Peronne).

Devant la faible longueur de ce contre la montre (12.2 km pour 140 mètre de D+), l’objectif est de tout donner pour tenter de taquiner les records de puissance sur le plat.

Le départ en descente va être important: il faut d’entrée de jeux partir à fond si l’on veut espérer un bon résultat. J’y arrive au delà de mes espérances, avec 286 watts sur les 2 premiers km pourtant à -3% de moyenne!

P1140363
Sur la ligne de départ…

 

Je vais ensuite réussir à maintenir les 270 watts sur la portion de replat et le début du faux plat montant sur un revêtement qui ne rend pas. Mais je vais connaître un léger fléchissement dans le passage qui traverse plusieurs villages en une succession de faux plat montants et descendants (environ 3′ à 256 Watts).

Heureusement arrive le faux plat montant qui mène à Peronne. L’an dernier c’était le final du circuit et j’avais sorti de très bonnes puissances.  Ce sera la même chose cette année avec 295 Watts sur un peu moins de 2′. La petite descente qui suit enchaîne avec une série de faux plats montant et descendants: je souffle un peu ce qui induit une baisse de la puissance avec 246 Watts sur 2 km.

Je vais finir à fond dans la petite bosse de l’arrivée (1.4 km @ 2.5%): avec 300 Watts sur près de 3′ c’est un des mes meilleurs finals de chrono.

A l’arrivée, une excellente performance, ma meilleure sur du plat: 272 Watts sur 19′ (38.6 km/h), ce qui me permet de me classer 15e sur 56, une bonne satisfaction!

C’est à seulement 8 Watts de mon record de puissance sur 20 minutes (établi en bosse), et c’est un poil mieux que la grimpée d’Augisey, qui était déjà une de mes ‘perfs’ de la saison!

Cela confirme que la forme est optimale depuis 1 mois, 1 mois et demi. Je ne sais pas si la cure de vitamine D y est pour quelque chose, où bien si c’est l’enchaînement de chronos chaque weekend depuis fin août qui fini par payer.

En tout cas j’ai la sensation d’arriver à me faire violence sur les chronos plus facilement qu’avant: je souffre, remet du braquet et relance sans cesse, avant de finir en agonie. En comparaison, les chronos de début de saison étaient presque fait dans une sorte de confort zone.

Par contre il y a toujours ce soucis des descentes: alors que j’arrive à sortir près de 290 Watts sur la portion descendante de départ, je constate tout comme lors du chrono de St Georges d’Esperanche que je suis loin sur Strava, dans les même temps de gars qui bouclent leur chrono à 35 de moyenne! Vu que la descente n’était pas technique (je n’ai pas cessé de pédaler), j’en conclue encore une fois que le fait de ne pas avoir de vélo de chrono me fait perdre ici une dizaine de secondes sur cette seule portion.

Il reste un chrono pour finir la saison en apothéose: la grimpée d’Yzeron à côté de Lyon. Je ne sais pas ce que ça va donner, j’ai peu roulé cette semaine: peu d’envie, temps frais et pluvieux.

C’est pas plus mal, cela permettra de surcompenser! Tout comme l’an dernier, l’objectif sera de tenir les 270 Watts moyens sur les 36′ d’ascension (je n’avais pu tenir que 259 Watts). Au vue des mes récentes perfs, cela est jouable, mais il faudra être dans un excellent jour pour cela. Avec les prolongateurs (pas utilisé l’an dernier) et un poil de puissance en plus, le podium parait envisageable (il me manquait 20sec l’an dernier). Mais il s’agissait la première édition, il risque d’y avoir plus de conncurence en 2015 (c’est souvent le cas pour une nouvelle épreuve).

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *