Petit bilan après 3 mois de supplémentation en fer

Fin mai, je décidai de faire une prise de sang pour tenter de comprendre la raison de la méforme que je traîne depuis des mois, voire des années.

Celle ci avait montré des niveaux sanguins plutôt bas mais dans les normes. Par contre, elle avait mis en évidence une petite carence en Fer.

Après 3 mois de supplémentation (Fer de la marque Solgar, convenant aux Vegans. J’en prend 2 gélules de 25 mg par jour, plus un multivitamine VegFit qui en contient 14 mg), mes sensations n’ont pas bougées d’un poil: jambes lourdes en permanence, essoufflement à l’effort, contre perfs régulières en compétition et à l’entrainement.

La taux de fer est bien monté (il a quasiment doublé, passant quasiment de la borne basse à la borne haute!), ce qui est normal avec une supplémentation en cours. Ce qui est plus intéressant est la ferritine, marqueur du stock de fer global de l’organisme: je suis passé de 30 à 38 ng/mL. Ça monte doucement, mais ça monte!

Du coup, il est peu probable que mes mauvaises sensations viennent de là. On en a profité pour doser la B9 (très bon niveau, proche de la borne haute) ainsi que la vitamine D. Je suis en dessous des valeurs souhaitables, mais pas carencé. Vu que la majorité de la population est carencée en vitamine D, là encore il semble que ce ne soit pas l’explication de ma méforme (j’ai tout de même commencé une supplémentation).

Je me suis évidemment pas mal documenté au cours des mois écoulés. Je me suis retrouvé dans des tas de maladie/syndromes, mais ce qui revient le plus est l’hypothyroïdie.

J’ai énormément de symptômes qui correspondent:

  • fatigue, manque d’énergie
  • rythme cardiaque bas. Par période je descend sous les 40 (contre 43 à 47 le reste du temps), sans lien avec ma fatigue du moment, ma forme, ou le volume d’entrainement. C’est aléatoire.
  • pression artérielle relativement basse (100/60) (bien que d’après certains sites c’est l’inverse)
  • gain de poids: faible mais bien présent (environ 2 kg de trop, avec une bonne petite ceinture de graisse abdominale malgré un IMC faible)
  • frilosité: j’ai remarqué que je craignais pas mal le froid. Je m’en rend compte après une course sous la flotte par exemple, lorsque j’attend la publication des résultats

Mais d’autres symptômes sont absents: je n’ai pas, par exemple de pâleur, crampes, douleurs musculaires,…

J’ai donc demandé un dosage de la TSH (marqueurs de la thyroïde), à faire dans un mois, on verra bien. Ça m’arrangerais bien que ce soit ça car j’aimerai enfin pouvoir faire du vélo à 100% de mes moyens! D’un autre côté, les témoignages sur le sujet sont peu rassurants (il est apparemment difficile d’équilibrer les hormones de la thyroïde…).

En parallèle, je dois aussi aller voir un cardiologue, car l’essoufflement peut provenir d’un soucis cardiaque. Ce sera l’occasion de voir si tout est ok niveau cardio, car j’ai encore jamais fait d’ECG.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *