Un ptit tour au soleil, journée 4

Cette quatrième sortie de mon ‘stage’ s’est déroulé samedi et non pas vendredi: en effet l’épisode venteux est arrivé entre temps, et de manière assez violente…

Vendredi je passe la matinée sur les sites de météo temps réel à chercher en vain un ‘spot’ où la pratique du vélo serait agréable, mais rien en vue. Je crois qu’aucune région de France n’a été épargnée. Partout ailleurs c’est neige et verglas, ici beau soleil mais rafales de Mistral à 95 km/h. La région de Nice semble relativement épargnée, mais je ne vais évidemment pas refaire 500 bornes de voiture pour aller rouler.

Ce vendredi sera donc ma première journée blanche depuis mon séjour à Avignon. Ce sera l’occasion de récupérer.

Samedi les vents forts sont malheureusement toujours présent. A priori seule la région de Nîmes est relativement épargnée, j’en prend donc la direction en voiture. En fait sur place le vent souffle toujours assez fort, ce sera donc une sortie ‘warrior’, d’autant que je prévois une sortie longue (environ 100 bornes) car la région est tout plate, et que le but de ce stage est aussi de faire du volume.

Après un petit tour à Décathlon pour acheter bidons et boisson énergétique (j’avais oublié les miens à l’hôtel ^^), je me gare à la sortie de Nîmes, à Caveirac, pile poil par hasard au départ d’une voie verte cyclable en environnement dédié!

Coup de bol, je fais ainsi 20 bornes sur une piste de bonne qualité, au bémol près de devoir franchir de nombreux cédez le passage (ce qui va flinguer quelque peu la moyenne). Le vent est de 3/4 dos et la piste en légère descente, je me retrouve ainsi à près de 31 de moyenne à son terminus à Sommières sans avoir à trop pédaler.

Direction ensuite Lunel, les sensations sont très bonnes en partie grâce au vent. J’avale les petits coup de cul à bonne allure. Ensuite cap vers la Grande Motte (je voulais voir la mer! Mais je ne ferais que la longer à bonne distance), sur une route horrible complètement hostile aux vélos: large, droite, toute plate, exposée au vent et à la circulation importante qui me frôle à intervalle régulier.
Arg, même si le vent est favorable c’est assez dur mentalement pour un petit gabarit comme moi.

Je bifurque ensuite direction Aigues-Mortes, et là c’est vent plein dos avec cette fois un bout de route cyclable. Je roule parfois à 40 km/h autour de 140 bpm!
Au moment de remonter vers Vauvert, j’ai environ 72 km parcourus à 31.7 de moyenne pour environ 144 bpm!
Comme j’ai roulé dans 3 directions complètement opposées (le circuit final est presque rectangulaire), cela veut dire que je n’ai pas pu avoir le vent de dos tout le long (à moins qu’il ai tourné?).

En chiffres intéressant j’ai notamment 9 bornes à plus de 36 de moyenne, ou encore 31 km à plus de 33, le tout autour de 143/144 bpm. J’ai pas voulu forcer plus car je comptais garder quelques forces pour le retour vent de face, et j’ai bien fait…
Le final va être assez horrible, notamment dès les kilomètres 77/80, qui constitue le seuil maxi de mes sorties, aussi bien en solo qu’en groupe. Mais là il reste 20 à 30 bornes (je suis un peu perdu et je dois m’arrêter régulièrement pour m’orienter sur google maps), vent défavorable et avec la nuit qui tombe. Gros coup de barre autant mentalement que physiquement.

En fait, dans ma galère j’ai beaucoup de chance: le vent s’est bien calmé, au point de ne presque plus agiter les drapeaux. Ou alors le vent ne soufflait pas à l’est de mon parcours…

Finalement, les forces reviennent peu à peu (ce qui confirme que j’ai une bonne endurance passé le seuil du coup de barre), et j’accélère à nouveau sur le final, malheureusement en faux plats montants et avec des traversées de villages. De ce fait je n’arrive pas à empêcher ma moyenne de passer sous les 30 km/h.

Au final ce sera tout de même près de 109 km pour 483 de D+ (pas si plat que ça finalement), à 29.8 km/!!
Le tout à 150 w pour seulement 146 bpm.

Je pense que cette sortie va marquer un tournant dans cette saison. J’ai pris de la caisse, car il s’agit de ma plus longue sortie depuis septembre (la 8e depuis ma reprise de 2010, mais ma 3e en solo!) , mais aussi de ma meilleure vitesse moyenne depuis des mois (ma 10e meilleure moyenne solo!).
Le rapprochement entre cette distance et cette moyenne est donc une de mes plus grosses perfs, à voir comment le vent l’a influé!

En tout cas je sens que cette sortie des près de 3h40m m’a été grandement profitable, je me sens plus apte à m’attaquer à de longues sorties solo, alors que jusqu’à présent le seuil des 3 heures me semblait difficile à franchir.
Je dois continuer à faire ce genre de sortie, rien de tel pour débloquer la machine et franchir des paliers, en plus d’être bénéfique dans l’optique de cyclos moyens parcours.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *