Petit bilan de la semaine

Cette semaine a été assez difficile à encaisser, avec notamment 5 jours d’affilés de vélo du samedi au mercredi, avec à chaque fois pas mal d’intensités.

J’étais bien fatigué lors du premier jour de pause, mais avec encore une bonne envie de rouler. Le deuxième jour la fatigue est toujours présente. La reprise le troisième jour (samedi, sur home trainer) a été difficile: l’envie de rouler était moins présente (ce qui confirme mon intuition de devoir limiter les pauses à une journée max d’affilé), et la fatigue toujours là.

D’ailleurs les jambes n’étaient pas top, pour cette séance avec des repets à 95% PMA. Ayant recalibré en début de semaine ma valeur de PMA, cette séance a été une des plus difficiles de l’année, en limite de rupture à chaque répétition. Cela tranche avec mes précédentes séries PMA, que je trouvais faciles.

J’en ai profité pour également placer une série à I4, histoire de regrouper deux séances en une seule.

Le lendemain dimanche sortie club une nouvelle fois sous la bruine (j’ai pas roulé sur le sec depuis la mi décembre, ça commence à me coûter cher en karcher cette histoire!).

Sensations moyennes, mais pour la première fois depuis 10 ans (sortie avec mon club Ufolep de l’époque), j’ai roulé en tête prenant pas mal de relais, faisant quelques pancartes et sprints ‘pont d’autoroute’.

C’est un peu pour ça que je fais du vélo! Même si attention les perfs sont encore très basses.

Au final une sortie relativement éprouvante, avec 248 TRIMPS., ce qui fait passer la courbe CTL à 72, soit le meilleur score depuis fin octobre. Par contre le TSS a rechuté, flirtant à nouveau avec les -25.

Du coup, je ne sais pas trop quoi en penser. Cette valeur signifie une bonne fatigue accumulée, mais je ne peux pas me permettre de baisser la charge d’entrainement. Je vais encore tenter 5 sorties d’affilés (probablement en HT vu le temps glacial et neigeux annoncé pour les 10 prochains jours) et voir comment se comporte cette courbe de fatigue.

Au pire, je ferais une semaine plus light la semaine d’après.

D’après l’évolution de la courbe CTL, je devrais retrouver mon niveau de l’été dernier (88) assez rapidement, probablement avant les premières courses du mois de mars.

Maintenant, la question qui tue est: est-ce que cette courbe reflète réellement le niveau du moment? Mon impression sur les tests terrain est que ce n’est pas vraiment le cas, mais je ferais une analyse précise fin de semaine prochaine pour me situer, en utilisant le rapport Watts/Rythme cardiaque.

Au final cette semaine: 5 sorties, 8 heures et 223 kilomètres (dont 57 sur HT). Ça commence à monter tout doucement en volume, mais ça reste encore en deçà de mes objectifs (je vise 1200 km en janvier). Il manque aussi, comme depuis plusieurs semaines, une sortie longue (genre 3 heures, 3h30) dont j’aurais bien besoin si je veux m’attaquer à des cyclos de 100/120 bornes. Mais dur de se motiver à rouler plus de 2 heures dans la bruine…

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *