Chrono de Buxy et St Georges d’Espéranche

Beau programme pour le weekend des 10 et 11 octobre: deux chronos par équipe le samedi, et un long chrono vallonnée le dimanche en région Lyonnaise.

Rendez vous donc à Buxy (71) le samedi avec des collègues de club pour le chrono par équipes de 3 de Buxy. Un exercice original et sympa, quoique un peu galère à gérer en fonction du niveau de chacun.

Le circuit fait 20 km avec 110 mètres de dénivelée: première partie en faux plat descendant (où on aura le vent de face), puis demi tour pour rejoindre l’arrivée sur des routes plus sinueuses et vallonnées (pas mal de petits faux plats).

Je cours une première fois avec des collègues de niveau inférieur. Je part un peu vite à 240 watts en pensant que derrière avec l’abris ça passerait. Mais ça grimace vite et je dois réduire rapidement à 220 puis un peu moins de 200 Watts pour garder la cohésion du groupe.

CLMx3 de Buxy 2015-15
Premier chrono

 

Finalement après un relais de 20 km on fini à 35 de moyenne, un peu déçu car je pensais pouvoir les amener à 37. En tout cas ça me fourni une nouvelle donnée de puissance intéressante, avec 191 Watts moyen et un cardio en endurance (152 pulses), assez en cohésion avec les chiffres de mes sorties d’entrainement de chrono.

Pour le 2eme chrono, le niveau est plus homogène et l’on va bien tourner. Malgré de beaux efforts de tous, et une bonne puissance moyenne (245 Watts sur 30′), on ne va boucler le chrono qu’à un peu plus de 40 de moyenne, ce qui nous classe très loin des premiers, même pas dans le premier tiers.

Ces chronos par équipes restent toujours un mystère pour moi, je ne comprend pas pourquoi on ne roule pas plus vite (ou à peine plus vite) à 3 que moi tout seul. Il est vrai aussi que mes 2 coéquipiers n’avaient pas de prolongateurs sur leurs vélos, à ces vitesses cela reste un gros désavantage.

CLMx3 de Buxy 2015-54
Deuxième CLM

 

Le lendemain rendez vous un peu plus au sud, dans la région Lyonnaise pour un chrono individuel (mais faisable aussi par équipe de 2) original à St Georges d’Espéranche. Original car long (25.6 km) et vallonée (250 mètres de D+).

Le circuit se découpe en 3 parties: un long faux plat descendant de 13km, empruntant en grande partie une route large et en bon état. Autant dire qu’ici ça va rouler vite :)

Ensuite une bosse de 2 km à 5% comportant des passages à 7/8%, suivi de sa descente. Enfin, 7 km de faux plat montant sur des routes plus étroites. La pente augmente au fil des km, pour atteindre les 4 % de moyenne sur les derniers 1.8 km.

Les jambes sont bien pourries au réveil, heureusement ça se débloque au cours de la reco du parcours, et les sensations reviennent peu à peu.

Mais je reste un peu l’inconnu après les efforts de la veille, ce départ en descente et la longueur du circuit.

561b49df7fea2_DSC0044
Lors de la reco, en tenue d’hiver!

 

Finalement j’arrive à bien me caler autour des 250 Watts sur cette première partie rapide. Avec 48 de moyenne après une dizaine de km, je me dis que je m’en sors pas trop mal!

Il reste encore 3 km de faux plat descendant avant d’attaquer la bosse de mi parcours, mais c’est plus délicat car on a quitté la belle route pour rejoindre des petites routes plus tortueuses avec des traversées de villages. Seulement 237 W et 41.4 de moyenne sur cette portion, ce qui fait quand même plus de 46 de moyenne à mi parcours, de quoi voir venir.

J’attaque la bosse à fond, et je vais la terminer à l’agonie. Pour un bon résultat, car j’ai 300 Watts moyens sur plus de 4′ et 24 de moyenne sur près de 2 km à 5%!!

Je souffre comme jamais au sommet, la descente est la bienvenue :) Avec 60 de moyenne dans la descente, j’ai l’impression de bien descendre mais Strava me donnera tord…

J’attaque relativement prudemment le faux plat final, d’autant que le début n’est pas terrible avec des traversées de villages et une route qui parfois redescend un peu.

Mais je vais faire un final de folie avec 280 Watts sur les 6 dernières minutes dont 290 dans les 1200 derniers mètres. A l’arrivée il me faut plusieurs minutes pour récupérer, j’ai rarement été aussi loin dans la douleur.

12119923_609175062553860_1659479263191374531_o
Arrivée dans la douleur – Crédit photos Freddy Gheorge

 

Au final 38.6 de moyenne et 250 Watts sur un peu moins de 40′, ce qui étant donné le circuit est un excellent résultat.

Alors que l’an dernier j’aurais fait top10 avec ce résultat, je me classe seulement 22e sur 70 individuels, ce qui est une grosse déception.

Après avoir pas mal analysé les segments de Strava, je me rend compte que je perd pas mal de temps dans les portions descendantes. En roulant à plus de 50/60 km/h, le fait d’avoir ou pas un vélo de chrono doit avoir une influence non négligeable…

Ainsi sur Strava dans les classements du jour je suis classé 20 à 30 eme dans les deux descentes, contre 5e dans les 2 montées! J’estime perdre autour de 1′ à 1’30 dans les descentes, même si c’est vrai qu’étant donné mon poids il est logique que je soit plus à l’aise en bosse.

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *