Enfin un cap de franchi

On dit souvent que pour progresser en cyclisme il faut ‘brusquer’ l’organisme en changeant de parcours, en alternant des rythmes différents pour éviter qu’un entrainement trop monotone ne soit trop facilement assimilé par l’organisme, en n’ayant donc plus d’effet ou presque.

Enfin de m’attaquer à ma première cyclo début mai, j’avais fais mes premières sorties ‘rythmées’, avec des portions en SV1 (environ 164 bpm pour moi).

Ensuite je me suis tapé une bonne sortie vallonnée seul, par pur hasard (le groupe que je choppais le week end  n’était pas présent),  avec étonnamment une bonne moyenne (27.4).

Suite à ça s’enchaînait 3 semaines de circuits vallonnés en Bourgogne, avec là aussi de bonnes moyennes vu les dénivelés (de l’ordre de 1% global, soit 3 fois plus que mon circuit habituel).

Je me créé un nouveau parcours ‘repère’ de 64 bornes avec 600m de D+, que je boucle à 28.2 de moyenne en endurance: plus rapide que mon parcours plat ‘repère’ de Bruxelles!

Je constate en fait qu’avoir une bosse sur son circuit ne fait pas forcément baisser la moyenne: en montant à bon rythme et en ‘faisant’ la descente on peut au global maintenir, voir légèrement augmenter sa moyenne!

Suite à l’électrochoc de ma première cyclo, je gagne immédiatement 1km/h sur le circuit vallonné, pour atteindre 29.3 de moyenne, toujours en endurance de base! Non seulement je n’avais pas encore fait de telles moyennes depuis ma reprise, mais la j’explose carrément mes records!

Explications: je n’ai évidemment pas gagné 1km/h de vitesse moyenne en 1 semaine, mais ma première cyclo m’a forcé à me ‘bouger’, et à ne plus pédaler en confort. Ainsi par exemple je ne passe plus le troisième plateau, qui était la solution facile pour aborder les côtes. Globalement, je me force à tirer un peu plus gros.

Ensuite, les moyennes à Bruxelles sont fortement atténuées par les aménagements urbains. Un rond point avec piste cyclable  obligatoire qui passe par les trottoirs, c’est vite 0.2km/h de perdu sur la moyenne.

Finalement, après ces 3 semaines vallonnées en Bourgogne, que l’on peut assimiler à une sorte de stage de préparation, j’ai fait 9 sorties de vélo dont la moitié sont dans mon top10 des sorties les plus rapides, alors que j’ai jamais autant bouffé de dénivelée.

A mon retour à Bruxelles, j’explose tout mes records de moyenne.

Dorénavant j’arrive rarement avec moins de 27 de moyenne, en comptant la bosse finale pour arriver chez moi que je fais très en dedans pour éviter d’arriver avec le cardio au max. En décomptant le parcours urbain je taquine les 28 à 29 de moyenne.

Mais surtout, plus important, j’ai des sensations énormes sur le vélo, une impression de puissance et d’aisance que j’ai jamais eu depuis ma reprise du vélo. Je retrouve le genre de sensations que j’avais lorsque j’ai stoppé le vélo il y a 10 ans, en étant capable de rouler autour de 30 à l’heure en vitesse de croisière de manière naturelle.

Auparavant, à rythme cardiaque équivalent j’avais souvent l’impression d’avoir à piocher pour avancer, de devoir forcer, même en endurance de base, comme si la gestuelle cycliste n’était pas naturelle. C’est maintenant un vieux souvenir :)

Alors évidemment il y a encore pas mal de boulot pour retrouver mon niveau d’avant, mais c’est déjà une grosse étape de franchi, le vélo devient beaucoup plus plaisant.

C’est d’autant plus motivant que depuis ma reprise du vélo à l’été 2010, je vais enfin franchir les 4 mois de vélo ininterrompu !

Auparavant je débutais en été et stoppais dès que le temps devenait trop hivernal, limitant ainsi fortement ma progression.

Mais cette année ayant repris en février je pense pouvoir faire une saison complète et ainsi me jauger sur une année entière de progression. Je dois aussi me démerder pour faire quelques courses pour ne pas endormir l’organisme par des sorties trop pépères. Je compte aussi me tester sur les sorties de groupe ‘beauval‘ que j’ai découvert sur le net, qui se déroulent entre 35 et 40 de moyenne et qui peuvent donc aisément remplacer les compets.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *