Sensations bof bof

Finalement le temps a été moins catastrophique que prévu depuis la fin de semaine dernière. La pluie a permis de supprimer toute trace de neige, et les températures ont suffisamment remonté pour éviter de faire place au verglas. Petit bilan des derniers jours…

 Vendredi soir je tente de faire quelque tours d’une boucle de 7 km autour de chez moi, dont la deuxième moitié est sur une grande route bien déneigée, donc assez sécurisante. Mais en fait tout le parcours est recouvert d’une fine couche blanche. Je ne sais pas si c’est réellement dangereux mais dans le doute je finis en roue libre le premier tour et rentre me faire une session HT d’une heure.

Session fartlek totalement improvisée, en suivant les vidéos de critériums de Joel Chavez sur youtube, assez ludique au final. En fonction des portions montantes/descendantes, des attaques ou remontées dans le peloton, j’agis sur le niveau de force pour simuler les conditions de course.

 

Dimanche, sortie club même si le temps est limite (neige sur les bords de route et quelques portions de verglas pour me rendre sur place). Cela démarre prudemment et rapidement ça commence à bien relayer à ‘bonne’ allure. Je prend pas mal de relais tout le long, au point de faire 154 pulses de moyenne pour à peine 29.4 de moyenne! C’est dire si je suis à des années lumière de mon niveau de cet été. Pire encore, j’ai 1h45 avec 164 bpm de moyenne pour à peine plus de 30 km/h de moyenne!! Cet été, je pouvais rouler à 36 de moyenne pour le même rythme cardiaque (en étant planqué dans le peloton certes).

J’en ai tellement fait que je finis avec 323 Trimps, soit une de mes plus grosses sorties de l’année. Erreur de faire ce genre de sortie si tôt dans l’année…

Car je suis complètement cuit le reste de la journée, et les jambes sont encore dures le lendemain.

Pire, aujourd’hui mardi je décide de faire une sortie de 60 bornes. Le temps est presque idéal (même si les routes sont encore bien dégueulasses ) mais je sens que même si le cardio a bien récupéré (40 bpm la veille au soir),  les jambes sont encore dures. Confirmé des les premiers tours de pédale: incapable de forcer, j’y ai fait mes moins bonnes perfs de l’année (pire encore qu’en décembre!).

Du coup je n’ai fais que 35 km, bouclé à 24.8 de moyenne pour 134 bpm, un score digne de mes plus bas de décembre. Même si les sensations ont été un poil meilleures dans la deuxième partie, je commence à m’affoler sachant que dans un peu plus d’un mois je suis censé faire ma première course… Ça en devient risible…

Pourtant la courbe CTL continue à bien monter, avec un pic à 75 après la sortie de dimanche.

Ha si seulement je n’avais eu cette idée farfelue de faire du foncier cet hiver, je n’en serais pas là, à faire des perfs de cyclotouriste asthmatique à un mois des premières courses…

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *