Sortie Beauval du 26 juin

Nouvelle sortie Beauval hier mardi, sous un temps splendide, c’est assez rare pour être souligné! Un gros soleil, et plus de 27° de moyenne pendant la sortie, bref un temps quasi parfait, si ce n’est un peu de vent, parfois gênant.

Cette fois je décide de partir directement à vélo plutôt que de rejoindre Meise en voiture. J’ai toujours hésiter à le faire (surtout que c’est toute une expedition d’y aller en voiture, faut penser à un tas de choses dont prévoir du rechange) car  je ne connais pas du tout le coin (nord de Bruxelles).

Mais j’ai pu un peu repérer le parcours à prendre lors de la rando Bike & Roller parade de vendredi dernier, qui faisait une halte au stade Roi Baudoin, à côté de l’atomium qui me sert de point de repère.

Inutile de préciser le bordel que ce fût pour traverser Bruxelles… Entre les travaux, les  feux/carrefours tous les 200 mètres, les embouteillages, les pavés (1.5km!) de l’avenue du Port… J’ai roulé à rythme plus que soutenu tout le long pour arriver sur place à temps, et je n’ai fait que 24 et qq de moyenne!

Je craignais d’avoir perdu des forces dans l’affaire, mais une fois le groupe rejoint je me cale dans les roues et les sensations sont bonnes. Comme toujours je souffre toujours un peu dans les relances, mais c’est mieux que les fois précédentes.

Mieux, après 15 ou 20 bornes j’arrive à me placer dans les premières positions, et ça devient un régal à passer ainsi les virages: c’est beaucoup plus simple à gérer qu’à l’arrière. Non seulement on passe les virages moins vite, mais les relances sont également moins prononcées. Bref, ce qui me posait un gros soucis lors de mes précédentes sorties de groupe devient un détail insignifiant! Et les salauds qui mènent le train se font un plaisir à étirer le peloton à chaque sortie de virage :D (ce que je ne voyais pas forcement en étant à l’arrière, pensant que ma difficulté venait principalement de ma mauvaise gestion des trajectoires)

A l’avant pas mal d’attaques, et je décide finalement de jouer un peu moi aussi en suivant une contre attaque. On part à deux pour tenter de rejoindre un costaud qui s’est fait la malle. Le gars avec qui je suis est bien trop fort pour moi, je dois me contenter d’un petit relais lors duquel je me fait péter le cardio à 190 bpm! Je vais mettre de nombreux kilomètres à m’en remettre.

Surtout que petit à petit je perd des places et que le rythme s’accélère en prévision du final! L’espace d’un instant, j’ai même peur de péter. Mais ça se calme paradoxalement quand on arrive dans les 5 derniers km.

Et la ‘course’ devient tactique! Un vrai régal! D’autant plus que ce final comporte quelques faux plats.

Pendant que certains se laissent décrocher, n’ayant pas l’envie de se mêler au sprint final, on reste 10/15 à mener un faux tempo, tout le monde se regardant, j’ai l’impression de revivre mes courses d’il y a 10 ans en arrière. Devant, un gars qui stagne à 15/20m de notre groupe, et 3/4 gars de son club qui semblent faire ‘barrage’ en menant un faux tempo.

De temps en temps une accélération ou tentative d’échappée, je prend une ou deux roues mais n’ose pas attaquer, ayant ratonné toute la sortie. De plus je ne connais pas trop les habitudes du groupe, par exemple je vois plein de gars qui me paraissent costauds mais qui n’attaquent pas. Finalement c’est un homme seul qui ‘gagne’, mais derrière personne ne sprinte, bizarre. Pour ma part je fais deuxième sans avoir eu besoin de sprinter: je me suis relevé comme tout le monde et je finis à la place à laquelle j’étais quand tout le monde s’est neutralisé. Bizarre comme arrivée!

Après ça je rentre en quasi roue libre, ce qui me donnera une sortie de 97 km!  Ce qui l’air de rien est ma 10eme plus grosse sortie, et la 4eme de l’année. 30 de moyenne sur le global. Et bizarrement, pas fatigué en rentrant, j’aurais même sans doute allongé si j’avais encore de l’eau. Pas de mal de jambes, rien!

Sur la sortie Beauval, cela donne 63km à 35.7 de moyenne, pour 164 bpm! Un peu décevant puisque c’est moins rapide que la dernière fois et que j’ai 8 pulses de plus! Même si j’ai un peu plus participé à la ‘course’, ça me semble élevé.

A noter que strava m’indique une moyenne de 36.5, mais je ne sais pas d’où il sort ce chiffre!

En regardant les stats de sporttracks, je pense qu’on a été plus freiné que la dernière fois par la circulation et les aménagement urbains. Par exemple sur la première sortie je n’ai que 37km @ 39km/h, et sur celle-ci j’en ai 42 à 39.7 (vitesse par tranches).

De plus en plus curieux de savoir si cela suffit pour tenir une Ufolep 3!

Maintenant que je connais la route, je n’irais plus en voiture, avec les avantages suivants:

  • plus simple niveau ‘logistique’ (pas de sac à préparer avec le rechange, trouver une place pour se garer etc..) et ça permet de faire une sortie complète (échauffement +  retour au calme)
  • sortie plus longue, ce qui est pas mal dans la perspective de commencer à allonger mes sorties.

J’ai vu ce qu’apportait un meilleur placement dans un peloton (et ça m’a rappelé mes années Ufolep où j’avais justement l’habitude de jamais quitter les premières places du peloton): il faut dorénavant que je me force à rouler dans les premières positions à chaque sortie de groupe, et je pense notamment aux sorties De Linde lors de lesquelles je me fais presque systématiquement éjecter sur bordure.

Au global une sortie comme j’en aimerai plus souvent, la plus belle sans doute depuis ma reprise d’il y a deux ans.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *