Un troisième podium en Ufolep à Semur en Auxois

Ce dimanche se tenait un critérium à Semur-en-Auxois: petit circuit de 1.4 km, mais comportant un coup de cul de 400 mètres à près de 4%, ce qui  donnera au final une course relativement vallonnée (+16 mètres par tour).

Malheureusement, comme depuis plusieurs semaines les sensations sont très mauvaises. Je ne sais pas trop ce qui m’arrive, mais j’ai l’impression de redevenir débutant sur le vélo, j’ai perdu toute la facilité que j’avais difficilement acquise au fil des mois voire des années. Espérerons que ça ne soit que passager.

La course du jour est donc organisée façon ‘critérium:’ la durée (1h?) est fixée par avance, à laquelle on rajoute 2 tours. Dès le départ je suis mal dans les roues, mais je donne tout pour me replacer en tête, aller chercher les premières tentatives d’échappée, et partir à mon tour, quitte à exploser en vol. Car sur une course si courte, le bon coup risque de partir d’entrée, et peut-être, comme ce fût le cas pour les GS, de prendre un tour au peloton.

Après plusieurs tentatives dans la bosse, le bon coup part: on est trois et cela roule vite, il va me falloir un ou deux tour pour me remettre de l’accélération initiale. Pendant 10 ou 15 bornes, je vais être très mal dans les roues de mes deux compagnons d’échappée, au point de penser à abandonner. Heureusement le rythme se calme mais je galère toujours, la chaleur pesante n’arrangeant rien. Le passage de relais est bien huilé, chacun a sa portion de circuit dédiée, et l’écart avec le peloton enfle à chaque tour.

Direction la descente

On finit par prendre un tour au peloton, aidé dans cette tâche par le surnombre des co-équipiers de mes deux compagnons de fugue en son sein. Je pensais qu’on allait pouvoir se reposer dans les roues tranquillement, mais non les deux décident de doubler le peloton et mon chemin de croix continu…

Au sommet de la bosse, virage vers la ligne arrivée

On va ainsi arriver tous les trois au pied de la dernière ascension. Comme je l’avais prévu les deux attaquent et je suis incapable de garder les roues. Je finirais donc troisième, assez loin des deux de tête.

C’est donc un bon résultat au vue de mes sensations pourries. Si j’étais resté dans le peloton en subissant son rythme saccadé, j’aurais peut-être été lâché et abandonné!

C’est donc mon troisième podium de la saison, et mon 6e top 5 en 12 courses Ufolep. Au total j’ai bouclé 8 de ces 12 courses dans le top 10.

Il me manque encore 2 points pour monter en 2e catégorie. Si j’avais fait deuxième ici, je serais monté directement. Sauf accident (il me suffira de refaire un top 5) je serais monté avant la fin du mois, et je pourrais donc aborder les courses du mois d’août dans la catégorie supérieure.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *