Un peu de relâchement… et un Beauval

Les 15 jours passés en Bourgogne m’auront permis d’engranger pas mal de dénivelé à l’entrainement, un premier top 10 sur une cyclo,  mais ont eu aussi comme conséquence une belle baisse de régime, la faute au mode ‘vacances’,  avec moins de sorties, et souvent plus courtes (avec carrément une semaine de 140 km!!)

C’est en jetant un oeil sur le plugin de Sporttracks pour les charges d’entrainement que j’ai pris vraiement conscience du fait: la courbe du niveau est en chute libre!

Cela se confirme lors de ma première sortie de reprise à Bruxelles, avec un petit 30.45 de moyenne sur mon parcours de référence, pour un peu plus de 148 bpm avec des mauvaises sensations sous un temps maussade. Ce sont des chiffres semblables à ce que je faisais il y a tout juste un mois, j’espère que je n’ai pas déjà atteint mes limites!

 

Heureusement la sortie du lendemain va me réconcilier un peu avec le vélo. Au menu du jour, sortie Beauval, avec un temps agréable mais pas encore estival (ce qui ne va pas m’empêcher d’attraper des coups de soleil sous les nuages!)

Le jeudi, c’est à priori sortie cool à Beauval , et on va rouler pépère entre 30 et 35 km/h en vitesse de croisière, sur un parcours inédit pour moi, le long des canaux pas très loin de la Hollande. Quelques passages en mode cyclotouriste pour aller choper une belle et longue piste cyclable au bord de l’eau. Malgré le vent relativement fort, c’est très agréable comme parcours, à condition de faire attention aux nombreux touristes qui l’empruntent! C’est parfois limite pour les croisements et les dépassements.

La surprise du jour, c’est la longueur du circuit, habituellement entre 60 et 70 km, aujourd’hui on a poussé jusqu’à 92 km! Même si le rythme est cool et le circuit tout plat, je commence à être limite en fin, je n’ai pas l’habitude de rouler autant!

La fin va être plus sportive: environ une dizaine de cyclistes( sur la  petite cinquantaine au départ) décident de ‘faire’ le final. Je m’accroche dans les roues mais c’est dur, surtout dans les faux plats montants où je vais bien faire péter le cardio (max 192, probablement mon record de l’année). J’accroche quelques attaques mais impossible de suivre le gars qui lance le sprint de trés loin pour finir seul. J’ai bien tenté un contre mais je dois me rasseoir très vite pour finir avec un groupe de 3/4.

L’air de rien les 11 derniers kilomètres seront bouclé à 36.6 de moyenne.

Au global sur la sortie Beauval cela donne 92 km à 31.6 pour 139 bpm, donc plutôt un bon ratio vitesse/bpm. Encore mieux, sur les 70 derniers kilomètres, cela donne 32.6 de moyenne pour 145 bpm. Idéalement, il faudrait que j’arrive à tenir 35 de moyenne en groupe pour ce niveau de rythme cardiaque: cela me donnerai une bonne base physique pour attaquer les courses sans avoir à trop piocher dans mes réserves cardiaques.

Enfin, en comptant l’aller retour pour me rendre sur place j’ai 120 km au total, soit ma plus longue sortie depuis septembre dernier, et ma 4e plus longue depuis ma reprise du vélo en 2010! Et encore, les 3 plus longues sont des brevets de 200 et une sortie cyclo de 150, donc sans intensité.

Même si par moment j’ai trouvé ça un peu long et que je sentais qu’à la moindre  hausse de rythme je pouvais exploser, je pense avoir plutôt bien encaissé cette sortie.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *