5 jours de vélo d’affilé, juste pour voir

De samedi à mercredi dernier, je viens d’enchaîner 5 jours de vélo (dont 2 séances de home trainer) pour voir si j’étais capable d’enchaîner des charges d’entrainement répétés. Je pense que c’est la première fois que ça m’arrivais.

Bon il s’agit comme toujours de petites sorties (entre 45 minutes et 2 heures 40), mais avec à chaque fois de l’intensité ( entre 68 et 240 trimps,  630 au total), et qui m’ont permis de booster ma courbe CTL à 71, chiffre que je n’avais plus atteint depuis le 30 octobre!

 

Courbes de training load

La courbe de fatigue (en rouge) a atteint un de ses niveaux maxi, et reflète plutôt bien la réalité car je suis bien fatigué! La courbe de TSS a atteint un des plus bas niveau depuis des mois, battu seulement par le début de saison et les jours qui ont suivit la cyclo ‘La Bourguignonne’.

J’ai du me forcer pour mettre le nez dehors et faire la dernière des 5 sorties, car les jambes n’étaient pas top au départ. Paradoxalement lors de cette sortie sur mon parcours type, j’ai atteins sur mes points de repères des moyennes qui m’étaient devenu inaccessible depuis des mois.

Du moins pour les premiers kilomètres, pendant lesquels les sensations sont très bonnes. Par contre ça se gate dès le premier exo (7 x [1′ @I4+ 1’@I1]. De plus j’enchaîne rapidement avec 30′ @ 80/85 Fcmax, exo piqué sur le plan de vo2cycling, histoire de donner un peu plus de consistance à cette sortie. Ça a du m’achever car j’ai ensuite eu de très mauvaises sensations qui ont fait chuter ma moyenne.

Je sais que les sensations sont horribles lorsque je dois m’arrêter pour vérifier si le frein touche ou pas la jante :D !

A l’arrivée cela reste quand même un nouveau meilleur score depuis des mois sur ce genre de parcours (60 bornes/570m de D+).

Si je me suis forcé, c’est à la fois pour tenter de voir jusqu’où je peux aller au niveau fréquence d’entrainement, sachant que plus on s’entraîne plus on à envie de s’entraîner, et inversement!

Mais c’est aussi pour me synchroniser avec le mauvais temps de cette fin semaine (bien que j’ai déjà pas mal roulé sous la bruine et dans le brouillard jusqu’à présent). Il faut profiter de rouler quand il ne pleut pas (leçon retenu de mon passage en Belgique :D ).

Au final  j’apprécie ce jour de repos, je sens que le corps assimile cette charge d’entrainement et j’attend avec impatience la séance de home trainer de demain et la sortie club de dimanche (si le temps le permet…) pour voir ou j’en suis.

J’apprécie de plus en plus de travailler avec le plugin sporttracks ‘Training load’, je commence à bien arriver à analyser ma condition. Avec la projection des courbes dans le futur, je pense pouvoir programmer (presque) facilement des pics de forme: faire descendre le plus possible le TSS, puis relâcher l’entrainement pour lui laisser le temps de remonter tout en maintenant (en tout cas sans trop faire descendre) le niveau avec des sorties ‘cool’.

Evidemment le top serait de bosser avec un capteur de puissance, plus fiable que le rythme cardiaque, reste à trouver le budget ^^.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *